12/04/2011: Interdit de critiquer la fracturation hydraulique, un chercheur américain démissionne


Après avoir irradié les usines de traitement de l’eau de Pennsylvanie, l’exploitation des gaz de schiste endommage désormais ses universités. Chercheur à l’école supérieure pour la Santé publique de Pittsburgh, Conrad Volz a décidé de quitter son poste de directeur du Centre pour la préservation de l’environnement et des communautés  après que la hiérarchie de l’université lui a demandé de ne plus s’exprimer publiquement sur les hydrocarbures non conventionnels.

La Allegheny river, qui alimente notamment Pittsburgh, aurait été polluée par l'exploitation des gaz de schiste, selon une étude de Conrad Volz.

Dans un rapport paru en mars, il invoquait des études prouvant la contamination de l’eau de la rivière Allegheny par du bromide, reconnu cancérigène quand il est mélangé à certaines substances utilisées dans l’assainissement de l’eau. Pour avoir lié cette pollution à l’exploitation massive des gaz de schiste de la Marcellus Shale, Conrad Volz a fait l’objet d’attaque par le site d’information Canada Free Press, l’accusant d’avoir mal mis les faits en perspective. Le chercheur est convoqué à Washington ce mardi 12 avril par le comité sénatorial sur l’environnement et les travaux pour une audition intitulée « Extraction de gaz naturel : santé publique et impact environnemental ».

 

 

La source ici

 



12/04/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres