Gard: Gaz de schiste : les élus exigent l'arrêt immédiat de toute recherche


Un vœu et beaucoup d’idées. Au conseil général, les élus n’entendent pas baisser la garde contre les permis de recherche de gaz de schiste octroyés, l’an dernier, par le ministère de l’Ecologie. Après avoir demandé au préfet une table ronde « sur ce risque majeur » et cosigné un communiqué avec plusieurs départements concernés, les conseillers généraux de la majorité et ceux de l’opposition, réunis hier en séance publique, ont adopté un vœu soulignant que l’annonce de la suspension des travaux d’exploration par la ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, ne suffisait pas à les rassurer.

Ils ont clairement fait savoir qu’ils demandaient « l’arrêt immédiat de toute recherche et l’abandon des travaux ». Dans ce vœu, le conseil général rappelle que « cette exploration pourrait

avoir des conséquences économiques et environnementales dramatiques ».
Pour Édouard Chaulet, « le ministre s’est conduit en domestique » Si l’opposition, par la voix de Patrick Vacaris, a motivé son soutien par « le respect du principe de précaution » et réclamé une note technique, les élus majoritaires sont allés bien plus loin.

 

La suite de l'article --> ICI <--

 



27/02/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres